28/06/2007

Le cri d'un silence

gothique67qw0

Puisque personne ne veut m’écouter,
Ecouter ce que j’ai à dire,
Ecouter ce que j’ai en moi,
Je m’exprimerai en rime.


Dans ce cocon de solitude
Dans cette tour qui est mienne,
Je composerai mes poèmes.
Laissent les mots venir à moi,
Tel une vague d’émotion


Demeurant au plus profond des océans
Le cri d’une âme
Tente de remonter,
De se faire entendre.
Mais personne n’est présent.
Pour écouter son silence


M.V.

01:58 Écrit par bloody angel dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : poeme, poesie, dark, goth, gothique, sombre |  Facebook |

26/06/2007

Sleeping Sun

Atomic_sky by foureyes




























Le soleil dort paisiblement, en ce siècle-ci. Océans mélancoliques, calmes et rouges, caresses passionnées en repos.Mes rêves me maintiennent en vie, j’aperçois ma nuit grâce à mes souhaits. La vérité se trouve à la fin des temps, c’est un crime de perdre la foi.


J’aimerais que cette nuit dure une éternité. La pénombre qui m’entoure, les rives de cette mer solaire. Oh comme j’aimerais partir avec le soleil, dormir et pleurer, avec toi.


La tristesse a un cœur humain qui partira de mon dieu. Je naviguerais devant des milliers de lunes sans jamais savoir où aller.


Deux cent vingt-deux jours de lumière seront désirés par la nuit. Un instant pour la pièce du poète, Jusqu’à ce qu’il n’y ait plus rien à dire.

(Nightwish, album : Oceanborn )

18/06/2007

† Petites pensées du soir †

dyn005_original_306_400_pjpeg_2501993_77786501e4f83c27a2c75ed016a0bdab Et oui, encore une envie soudaine et incontroler d'écrire quelques mots ce soir. Peut être juste pour parler un peu de moi. Encore ? Ben oui. Aprés tout, ne dit on pas que les blogs sont des poubelles à sentiments ? Alors pourquoi je me gênerai à l'utiliser comme tel. Surtout que je me suis rendu compte à quel point je tenais à ma poubelle. D'un côté, ça se comprend facilement puisque j'y ai mis des ptites choses qui sont plus que personnel. Des ptis bout de moi que j'ai mis ici. D'ailleurs, je me demande encore pourquoi. Mais ce qui est fait est fait. Et puis je pourrai trés bien les supprimer vous allez me dire. Oui, je pourrai. Mais je ne le ferai pas. Pourquoi ? Mmmhh je dirai, qu'au fond ... ça ne me dérange pas que des personnes le lisent. Que tout ce que j'ai mis, je le pense vraiment. Toutes ces expériances, ces ... obstacles que j'ai franchis ont fait de moi ce que je suis à présent. Alors pourquoi les effacer. C'est sûr, je ne suis pas devenu ce que je rêvais d'être étant plus jeune (bien que je suis loin d'être vieille mais bon), mais je ne suis pas non plus déçu de ce que je suis devenue. Et puis j'ai encore le temps de me construire, de forger ma vie. C'est fou mais quoiqu'il arrive, je me suis juré de garder espoir pour quoique ce soit, dans tout les domaines. Bien que parfois ce soit trés dur, j'essai de m'y tenir tant bien que mal. Et surtout, rester optimiste. J'ai découvert que l'optimisme est vraiment une force qui peut non seulement aider soi-même, mais aussi les autres. Surtout si on arrive à le communiquer et à soutenir ses ami(e)s en difficultés. Mais je dois encore me répéter. Oui, oui, je sais. Je radote ... ou pas ! A vrai dire, je m'en souviens plus. Et puis franchement, je pense pas que ce soit trés important dans le fond.

Je me suis toujours demandé, si j'écoutais l'aventurière en moi, jusqu'où j'irai ?
Si je l'écoutais, je partirai d'ici et irai dans doute en bretagne. J'ai toujours aimé la bretagne. Avec son histoire et ses légendes. Je suis sûr que certains doivent se dire que je suis une rêveuse. Et bien oui, messieurs, dames. Je suis une grande rêveuse. J'adore laisser mon esprit, mon imagination m'emmener loin d'ici, où je mènerai une vie totalement différente de celle-ci ... un univers parallèle en quelque sorte ... influencé par mes différentes lectures ...
Rêver tout simplement.

Ca change de ce monde matérialiste, gouverner par ... des règles ? Certes, mais surtout par l'argent. Enfin, le monde n'est pas parfait, mais s'il n'est pas apocalyptique non plus. Restons optimiste ! Peut être que si les gens pouvaient rêver un peu plus, peut être seraient ils plus heureux. Rien ne les empêche de le faire. Il faut juste y penser. Ah mais bien sûr, penser n'est pas toujours à la porter de tout le monde. (Et oui, mon cynisme revient au galop !) Moi, je pense trop justement. Toujours à me poser des questions ... trouvant parfois les réponses. M'inquiétant pour tout et pour rien ... surtout pour rien. Enfin, ça dépend des critères de certaines personnes. Mais pour moi, ces questions, ces angoisses ne sont jamais futile. Encore moins si je les partage. D'ailleurs, les peurs, les questions, tout ce qui fait la personnalité de quelqu'un n'est pas futile, n'est pas à négliger. C'est ce que j'essai de voir cher une personne que je rencontre. Je ne m'arrête pas à son apparence, ni à la première impression. Bien sûr, je l'a prend en compte. Mais j'essai toujours de connaître la personne en face de moi. C'est comme ça que j'ai rencontré des gens formidables qui sont devenue, par la suite mes ami(e)s. Bon, c'est vrai que j'en ai pas beaucoup, mais j'en ai. Et puis, ça me vas trés bien comme ça de toute manière. Oui, c'est vrai que je ne tiens pas vraiment compte des avis des autres, surtout quand on critique mes choix en amitié. Et oui, car on n'est pas tout de suite des ami(e)s, mais on le devient par la suite. Enfin, c'est comme ça que je le vois. Car quelqu'un que l'on rencontre et se dit ami(e) au bout de quelques heures peut trés bien te poignarder dans le dos, te faire de sale coup sans remord. Je parle par expérience en effet.
Mais bon, comme je dis, laissons le passé au passé et interressons nous au présent. C'est quand même beaucoup mieux.

Comme j'ai écris un bon pavé et que la moitié des gens ne liront pas la moitié de ce que j'ai écris, découragé surement par la longueur, je pense que je vais m'arrêter là pour ce soir. Ben oui, un moment ou un autre, il faudra bien que je songe à m'arrêter. Même si parfois ... c'est assez difficile. Mais j'y arriverai. Si, si ! Je vous assure. Je peux m'arrêter d'écrire. Il faut juste que je retrouve le bouton "arrêt" ...
Mouai, ben c'est pas gagner, gagner on dirait hein ? N'empèche, voilà un bel exemple de parler pour ne rien dire. Ou alors parler juste pour le plaisir de raconter des conneries ! Ah oui, ça il faut l'avouer, je suis trés douée. D'ailleurs, tout ceux quoi me connaissent pourrons vous le confirmer.
"Ah ptite mag ? Ouh la !!! Quand elle part dans ses délires, on l'arrête plus."
Et effectivement, on m'arrête pu ! Mais bon, j'ai une bonne nouvelle. Ce soir j'ai retrouvé le bouton "arrêt".

23:25 Écrit par bloody angel | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : confidence |  Facebook |

05/06/2007

† A quoi tu penses ? †

Migrate_in_Dream_by_liquidkid1

























Voilà une question que certaines personnes se posent. A quoi je peux bien penser en ce moment. A beaucoup, beaucoup de chose. Ca aide pas hein ?

Et bien, je me demande si je vais finir par vraiment m'habituer à l'idée de rester seule. Ou bien si quelqu'un viendra me contredire et partager un brin de ma vie. C'est assez étrange quand même car ça fait si longtemps que je suis seule que j'ai oublié ce que c'est d'être en couple. C'est vrai qu'émotionnellement, parfois c'est dur. Mais je fini toujours par avoir le dessus au bout d'un moment. Faut bien non ? Et puis tant que mes ami(e)s les plus proches et ma famille vont bien, alors ça va.

Et puis ça me laisse tout le temps de réfléchir à des choses et d'autres, de rêver (j'avoue que j'adore ça en plus, mais chuuutttt faut pas le dire !), de faire des plans de bataille pour l'avenir, ... Tout plein de chose quoi. Surtout qu'en ce moment, c'est ce qui me préoccupe le plus. Mon avenir, un bien grand mot encore. Remarque, ça ma toujours préoccupé. Enormément même je dirai. Pour dire, j'en ai même fais une dépréssion. Mmmmhhh mauvais souvenir. Enfin bon, je compte pas faire les mêmes erreurs que dans le passé. Je m'inquiète, mais un peu seulement. Mais ce que j'ai retenue surtout, c'est de rester optimiste quoiqu'il arrive. C'est dingue la force morale que ça peut apporter. Faut au moins tester ça une fois dans sa vie. Si, si, ça marche, je vous assure ! L'optimisme et ne rien laisser entravers ta route et tu viens à bout de beaucoup de chose. Une petite recette qui fait des miracles parfois.

Ah la, la. Vous vous êtes jamais demandé pouquoi le soir, les gens arrivaient plus à parler d'eux, à dire qu'ils ont au font d'eux. A parler de chose auquelle ils n'auraient sans doute jamais aborder. C'est assez étrange ça aussi, l'effet que peu avoir le soir sur nous. Peut être que tout est plus calme et que c'est le moment le plus propice aux confidences. Je sais pas. Sans doute qu'un ciel étoilé réhaussé de l'éclat de la lune a un effet spécial sur nous ou certains d'entre nous. Peut être qu'on est plus ... réceptif que d'autre. Enfin, moi c'est le moment que j'aime le plus. Mmmhh quoique, si je devais combiner un moment de la journée avec un environnement, je dirais plutôt le bord de mer à la fin de la journée lorsque le soleil se couche lentement au loin. Pour l'avoir vécue, oui c'est ce que l'on peut appeler un moment magique. Un de ces moments que l'on ne veut pas oublier. Comme surprendre au petit matin des pitis oiseaux prendre leur douche sous les jets d'eau automatique qui arrosse le gazon. Alors ça, c'était trop mignon.

C'est comme ces moments quand j'étais petite où allongé dans l'herbe, je regardais les nuages défiler dans le ciel en laissant vagabonder mon imagination, créant une histoire à partir des chimères que je voyais. Ah j'adorais ça. Ca fait très longtemps que je ne le fais plus. Pas parceque je n'aime plus ça, non, mais j'ai plus vraiment le temps en faite. Où plutôt j'ai plus vraiment l'occasion de vagabonder ainsi. Dommage, car j'aimerai bien recommencer. C'est si agréable. J'arrive à oublier un instant tout mes problèmes et être seulement moi-même. Un petit moment de bonheur qui ne coûte rien. C'est si rare qu'il faut le savourer et en profiter pleinement.

23:53 Écrit par bloody angel | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : confidence |  Facebook |