22/05/2007

 

Il y a des jours où je me déteste vraiment. Pour ce que je fais, pour ce que je pense, pour ce que je dis. Je ne vais jamais jusqu'a me faire du mal physiquement du moins, mais c'est plus mental. Je suis assez doué pour ça. Je sais bien que parfois, ça ne sert à rien, que ça n'arrangera pas mes problèmes mais j'arrive pas à m'en empécher. C'est plus fort que moi. Me torturer l'esprit, me torturer l'âme sans vraiment savoir pourquoi parfois. C'est complètement débile, c'est vrai et même si je le sais, même si je m'engeule intérieurement (si, si, je vous assure, c'est possible) et bien ça change pas grand chose. Bon, parfois ça marche quand même, faut pas croire. Et le pire, c'est que lorsque je me suis décidé à faire quelque chose, j'y arrive quoiqu'il arrive. Mais pour ça, il faut que j'ai une détermination sans borne. C'est comme ça que j'ai eu mon bac malgré tout les saletés que ma dit ma prof. En y repensant je trouve que j'ai bien joué mon coup. Dans tout ce qu'elle me disait, je prenais juste ce qui m'était utile. Autrement dit, juste les cours. Ces critiques et autres petites attentions pour me rabaisser, je les laissais passer en essayant de les laisser m'atteindre le moins possible. Bon c'était pas facile tout les jours, mais qu'est ce que j'aurai pas donné pour le renvoyer chier. Mais j'aurai vraiment étais méchante. Enfin bon, ceci étant elle avait beau me gueuler dessus, me dire que jamais j'aurai mon bac ou que j'étais nulle, j'en avais rien a foutre. Je me disais qu'une chose dans ces cas là : Fini ton cirque pour que j'aille enfin bosser. Et puis un jour, oh miracle, elle s'est rendu compte, un peu tard certes puisque c'était début juin je crois, que de toute façon elle pouvait bien dire ce qu'elle voulait, je n'en faisais qu'a ma tête et c'est ça qui lui plaisait pas. Je pense qu'en faite, ça la faisait chier qu'elle n'ai aucune emprise sur moi. Que ses mots n'avaient pas de prise, que je ne réagissais pas. C'est bête ça, j'avais pas peur d'elle en faite. Car en faite, c'est comme ça qu'elle fonctionne. Elle fait peur aux élèves, les mets constamment sous pression pour "leur apprendre comment ça peut se passer en milieux professionnel" soit disant. Connerie wouai. Enfin bon, j'ai eu mon bac, elle est toute contente et s'en est attribuer le mérite. Faut bien laissez les illusions aux vieilles personnes non ? (éh éh)

01:41 Écrit par bloody angel dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.