14/07/2006

Prisonnière

Prisonnière de moi-même
J’étouffe dans ce corps de chair
Je ne veux plus de cette vie
Je veux partir, m’enfuir

Voilà ce que je suis au fond de moi
Un ange qui a perdu sa pureté
Enfermée, prisonnière
Qui regarde désespérément les étoiles.

Je serre les dents pour ne pas hurler
Hurler ce que je ressens
Hurler pour que quelqu’un m’entende.

Encore une fois,
Je suis enveloppé de noir
Me demandant sans cesse pourquoi
Pourquoi est ce que cela m’arrive ?
Suis-je un être impie ?
Pourquoi est ce que je me fais du mal ainsi ?

Une douce folie s’empare de moi
Cernant mon esprit
Bloquant tout les passages,
Ma raison essaie de se faire entendre
Mais elle est étouffée, sans bruit.

Après ce meurtre pernicieux,
Je m’en remets à toi, folie.
Enlacé dans tes filets
Je m’abandonne, sans regret.
Emportée sur d’étranges chemins,
Je sais que jamais on l’en revient.

M.V.

19:45 Écrit par bloody angel dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : poesie, poeme |  Facebook |

Commentaires

Bravo ! J’adore la poésie, j’en lis beaucoup.
J’ai pris énormément de plaisir à te lire.
Quel talent !
Bravo et ne t’arrête pas !
P.-S : Nous avons le même âge mais pas la même couleur préférée, si tu vois ce que je veux dire...

Écrit par : Gaypride | 14/07/2006

bravo merci de ton com sr mon blog :)
tes poemes sont vraiment super celui la je l'aime particulierement
à bientot

Écrit par : Fairydead | 20/07/2006

Les commentaires sont fermés.