05/07/2006

Ôde à la Nuit

Moment que j’aime tant.
Ô couleur de tout instant.
Tu es si présent en moi,
Devenant mon âme, quoiqu’il en soi.
Tu possèdes plusieurs significations,
T’adaptant à toutes les situations.

Au fil du temps,
Tu es devenu très présente.
Dans un monde sordide,
Tu es là, splendide.
Aussi bien cruelle que câline,
T’abstinent de toute morale,
Tu n’en deviens que plus habile,
Manipulant ce monde détestable,
Dans lequel on vie.

M.V.

21:38 Écrit par bloody angel dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poesie, nuit, noir, obscurite, poeme |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.