03/10/2005

Une journée ordinaire

Encore une journée de cour. Je sais que je ne devrai pas me plaindre car je n'ai eu que 4heures. Mais encore, ce n'est pas ça le plus embétant. En faite, c'est difficile a expliquer. C'est plus un sentiment qu'autre chose. C'est comme une zone de silence absolu où je suis seule, complètement seule. Ce silence devient de plus en plus lourd. Comme une nappe de brouillard qui ne cesse de s'épaissir et qui tente de m'étouffer. Mais je ne veux pas finir ainsi. Alors je ne cesse de lutter contre la solitude depuis toujours. Mais mon ennemi à plus d'un atout. Comme si je n'en avais pas assez, il m'a infligé la timidité. Que dire de plus que je ne vois pas comment m'en sortir avec tout ça. Cette timidité est comme une toile d'araignée, plus j'essai de m'en sortir, plus elle m'emprisonne dans sa toile. Finira-t-elle part me dévorer ? Qui sais. Ce ne serait peut être pas plus mal. Finir sa vie dans un total anonymat. Si je devais choisir ma mort, ce serais en pleine nature par une nuit étoilée par du poison. Peut importe lequel, de toute façon, ils sont presque tous mortel. Je n'aurai plus qu'a fermer les yeux sur cette vie qui n'aura pas servie à grand chose. Alors mon âme partira vers autre chose.

19:28 Écrit par bloody angel | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confidence |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.